Developpez.com - Oracle
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :



Installation OEM en mode standalone

Par Jaouad ZOUAGHI (home)
 

Installation rapide d’OEM 10G en mode standalone.
Environnement 10g (10.1.0.2.0 ) sur enterprise edition sur HP UX PA-RISC .


I. Introduction
II. Mise en place du Repository
II-A. Mise en place
II-B. Contrôle de l’installation
II-C. Supprimer un repository
III. Création du fichier de configuration
III-A. Création des fichiers de configuration
III-B. Suppression des fichiers de configuration
III-C. Fichier de configuration et 10g R2
IV. Problème sur HP UX et AIX
V. Connexion
VI. Visualisation
VI-A. DB Console 10G R1
VI-B. DB Console 10G R2


I. Introduction

Nous allons dans ce tutoriel mettre en en place OEM sur une instance existante. Ici il ne s’agit pas de créer une architecture complète avec un OMS qui gère différents nœuds, comme vous l’avez certainement déjà vu dans la version 9i mais il s’agit tout simplement de mettre en place rapidement la console 10G sur une instance.
Ce document sera subdivisé en deux parties la première qui consiste à créer le repository dans la base de données. Nous verrons également comment vérifier que l’installation a bien eu lieu.
Enfin il faudra s’assurer que les fichiers de configuration existent bien, cela concerne notre seconde partie.


II. Mise en place du Repository


II-A. Mise en place

Comme toute installation, cela doit se faire sous l’utilisateur système propriétaire des binaires Oracle et sous le schéma Oracle SYS connecté en /as sysdba :
Pour pouvoir effectuer une installation propre, vous devez disposer d’un tablespace temporaire. D’ailleurs il vous est conseillé de créer ce repository en période de faible activité, idéalement lorsque vous créez la base.
Voici un script de création de tablespace temporaire qui est inéluctablement à modifier en fonction des environnements de chacun.
Création du tablespace temporaire :
CREATE TEMPORARY TABLESPACE TEMP TEMPFILE
 'chemin_du_datafile’  SIZE 536870912
 AUTOEXTEND ON NEXT 33554432 MAXSIZE 32767M
 EXTENT MANAGEMENT LOCAL UNIFORM SIZE 33554432
Le Plus important ici est le fait qu’il soit Locally managed ( géré localement) et aussi UNIFORM SIZE.
Un tablespace temporaire ne peut plus être géré par le dictionnaire depuis la 9i sous peine de :
SQL>  CREATE TEMPORARY TABLESPACE TEMP_DVP TEMPFILE
  2   '/ora/data/ORA_SID/temp02.dbf' SIZE 536870912
  3   AUTOEXTEND ON NEXT 33554432 MAXSIZE 32767M
  4   EXTENT MANAGEMENT DICTIONARY UNIFORM SIZE 33554432  ;
 CREATE TEMPORARY TABLESPACE TEMP_DVP TEMPFILE
*
ERREUR à la ligne 1 :
ORA-25139: invalid option for CREATE TEMPORARY TABLESPACE
Comment s’assurer qu’il existe un tablespace temporaire avant de créer dans ma base ?
SELECT tablespace_name  FROM dba_tablespaces a 
WHERE CONTENTS='TEMPORARY'
Ce pré-requis est nécessaire sinon l’installation échoue forcément.
Se connecter en super utilisateur .
$ export ORACLE_SID=ORA_SID 
$ sqlplus "/as sysdba"

SQL*Plus: Release 10.1.0.2.0 - Production on Mon Nov 21 17:06:28 2005

Copyright (c) 1982, 2004, Oracle.  All rights reserved.


Connected to:
Oracle Database 10g Enterprise Edition Release 10.1.0.2.0 - 64bit Production
With the Partitioning, OLAP and Data Mining options
Lancer l’installation :
spool/ora/data/ORA_SID/admin/log/oemcreate.sql

@$ORACLE_HOME/sysman/admin/emdrep/sql/emreposcre.sql /ora/ora101 sysman sysman TEMP ON
Il est important de spécifier un fichier Log afin de tracer les erreurs d’installation du repository.
Astuce : nous pouvons remplacer le $ORACLE_HOME par ? qui spécifie tout les deux le ORACLE_HOME courant.
Nous voyons que nous faisons appel à un script emreposcre.sql en lui spécifiant divers paramètres .
Détaillons un peu ces arguments.
Paramètre 1 : Il s’agit du ORACLE_HOME
Paramètre 2 : Nom de l’utilisateur principal d’OEM
Paramètre 3 : Son mot de passe
Paramètre 4 : Tablespace Temporaire
Paramètre 5 : Valeur du paramètre ECHO
Lorsque cette étape est effectuée, ouvrez le fichier log et essayer de rechercher les éventuelles erreurs Oracle.


II-B. Contrôle de l’installation

Tout d’abord ce script créer deux utilisateurs SYSMAN et MGMT_VIEW, il suffit de requêter sur la vue DBA_USERS pour confirmer cette étape.
SQL> select username from dba_users ;
Ensuite il s’agit de valider que tous les objets nécessaires on été crée :
Pour ce faire :
SQL> select tablespace_name , count (*) nombre_objets from dba_segments 
  2  where owner='SYSMAN' group by tablespace_name ; 

TABLESPACE_NAME                NOMBRE_OBJETS
------------------------------ -------------
SYSAUX                                   735
Doit avoir pour réponse les valeurs SYSAUX et 735 objets.


II-C. Supprimer un repository

Pour ce faire et après avoir exporté le SID de la base concernée :
$ export ORACLE_SID=SID
$ RepManager Drop
Oracle vous demandera également des informations à entrer sous forme de questions-réponses.


III. Création du fichier de configuration


III-A. Création des fichiers de configuration

Le repository est effectivement crée, cependant les fichiers de configuration ne le sont pas forcément.
Pour s’en assurer il suffit de vérifier la présence ou pas d’un dossier dont le nom se compose ainsi :
ORACLE_HOME_ORACLE_SID
Si celui n’existe pas, il suffit alors pour pallier à ce problème de lancer EMCA ( Enterprise Manager Configuration Assistant )
Ainsi :
$ emca -r

STARTED EMCA at Mon Nov 21 17:54:42 CET 2005
Enter the following information about the database to be configured
Auparavant assurer vous d’avoir bien exporté ORACLE_HOME et l’ORACLE_SID :
Différentes informations vont vous êtes demandés sous forme de questions/réponses.

  • Port du LISTENER
  • ORACLE_SID
  • Nom du service
  • Adresse Mail de notification ( Notification pour les alertes ).
  • Passerelle SMTP
  • Mot de passe pour DBSNMP
  • Mot de passe pour SYSMAN
  • Mot de passe pour SYS
Concernant les mots de passe des utilisateurs Oracle les vérifie en effectuant une tentative de connection avant de poursuivre.
Dés que vous avez entré toutes les informations, Oracle affiche un récapitulatif sans les mots de passe évidemment , puis vous demande une confirmation avant de lancer la génération des fichiers.
La dernière étape est le démarrage de la DBCONSOLE assurer vous qu’une autre instance n’est pas démarrée.
ps -eaf | grep dbconsole | grep -v grep
Ou alors via Oracle
$ export ORACLE_SID=SID
$ emctl status dbconsole
Oracle Enterprise Manager 10g Database Control Release 10.1.0.2.0  
Copyright (c) 1996, 2004 Oracle Corporation.  All rights reserved.
http://HOST_NAME :5501/em/console/aboutApplication
Oracle Enterprise Manager 10g is not running.

III-B. Suppression des fichiers de configuration

Si vous avez des problèmes lors de l’installation de ces fichiers de contrôle il est possible de supprimer ces derniers afin de faire une ré-installation correcte :
$ export ORACLE_SID=SID
$ emca -x

III-C. Fichier de configuration et 10g R2

Création du repository
emca -config dbcontrol db -repos create
Suppression du repository
emca -deconfig dbcontrol db -repos drop
Re création du repository
emca -config dbcontrol db -repos recreate

N'oubliez pas que les fichiers de Logs sont générés ici :
ORACLE_HOME/cfgtoollogs/emca/

Il se peut que vous ayez un probléme lors de la premiére creation du repository , dans càs là je vous conseille de corriger le probléme ainsi :
Texte de l'erreur :
CONFIG: Stack Trace: 
oracle.sysman.emcp.exception.EMConfigException: Error creating the repository        
at oracle.sysman.emcp.EMReposConfig.invoke(EMReposConfig.java:194)        
at oracle.sysman.emcp.EMReposConfig.invoke(EMReposConfig.java:124)        
at oracle.sysman.emcp.EMConfig.perform(EMConfig.java:142)        
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.invokeEMCA(EMConfigAssistant.java:479)        
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.performConfigur
ation(EMConfigAssistant.java:1123)        
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.statusMain(EMConfigAssistant.java:463)        
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.main(EMConfigAssistant.java:412)

Pour ce faire :
Export ORACLE_SID=ORCL
Sqlplus / as sysdba 
drop user sysman cascade; 
drop user mgmt_view cascade; 
drop role mgmt_user; 
drop public synonym mgmt_target_blackouts; 
drop public synonym SETEMVIEWUSERCONTEXT;
exit 
emca -config dbcontrol db -repos recreate 

IV. Problème sur HP UX et AIX

Sous :
Oracle Enterprise Manager 10g DB Control for RDBMS - Version: 10.1.0.2.0
HP-UX PA-RISC (64-bit)
AIX5L Based Systems (64-bit)
Lorsque l’on se sert de EMCA pour configurer son environnement, on peut avoir l’erreur suivante :
java.lang.UnsatisfiedLinkError: no OsUtils in java.library.path
at java.lang.ClassLoader.loadLibrary(ClassLoader.java:1516)
at java.lang.Runtime.loadLibrary0(Runtime.java:788)
at java.lang.System.loadLibrary(System.java:834)
at oracle.sysman.assistants.util.OsUtilsUnix.(OsUtilsUnix.java:659)
at sun.reflect.NativeConstructorAccessorImpl.newInstance0(Native Method)
at sun.reflect.NativeConstructorAccessorImpl.newInstance(NativeConstructorAccessorImpl.java:39)
at sun.reflect.DelegatingConstructorAccessorImpl.newInstance(DelegatingConstructorAccessorImpl.java:27)
at java.lang.reflect.Constructor.newInstance(Constructor.java:274)
at java.lang.Class.newInstance0(Class.java:308)
at java.lang.Class.newInstance(Class.java:261)
at oracle.sysman.assistants.util.OsUtilsBase.constructInstance(OsUtilsBase.java:1334)
at oracle.sysman.assistants.util.OsUtilsBase.getOsUtils(OsUtilsBase.java:133)
at oracle.sysman.assistants.util.sqlEngine.SQLEngine.getEnvParams(SQLEngine.java:400)
at oracle.sysman.assistants.util.sqlEngine.SQLEngine.initialize(SQLEngine.java:227)
at oracle.sysman.assistants.util.sqlEngine.SQLEngine.(SQLEngine.java:212)
at oracle.sysman.assistants.util.sqlEngine.SQLPlusEngine.(SQLPlusEngine.java:104)
at oracle.sysman.assistants.util.sqlEngine.SQLEngine.getSQLEngine(SQLEngine.java:356)
at oracle.sysman.emcp.EMConfig.initSQLEngine(EMConfig.java:5350)
at oracle.sysman.emcp.EMConfig.checkConfiguration(EMConfig.java:948)
at oracle.sysman.emcp.EMConfig.perform(EMConfig.java:233)
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.invokeEMCA(EMConfigAssistant.java:659)
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.performSetup(EMConfigAssistant.java:608)
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.statusMain(EMConfigAssistant.java:313)
at oracle.sysman.emcp.EMConfigAssistant.main(EMConfigAssistant.java:166)
Cela est du au fait que la variable SHLIB_PATH n’est pas positionnée correctement.
Pour ce faire ouvrir le script suivant emca présent dans $ORACLE_HOME/bin
Chercher la ligne
export LD_LIBRARY_PATH
et ajouter les lignes suivantes :
            SHLIB_PATH="${LD_LIBRARY_PATH}"
            export SHLIB_PATH
Une étape supplémentaire doit être initié pour les utilisateurs d’ AIX :
LIBPATH=$LD_LIBRARY_PATH;$ORACLE_HOME/lib32; $ORACLE_HOME/lib;$ORACLE_HOME/perl/lib
        export LIBPATH

V. Connexion

l’url généralement est :
http://HOST_NAME:5502/em/console/aboutApplication
Sinon pour la retrouver il suffit d’effectuer un
$ emctl status dbconsole
Cette commande permet également de retrouver les fichiers de log qu’il convient de purger régulièrement.
En effet les logs de touts les composants sont généralement situé dans :
$ORACLE_HOME/HOST_NAME_SID/sysman/log

VI. Visualisation


VI-A. DB Console 10G R1


VI-B. DB Console 10G R2



Valid XHTML 1.1!Valid CSS!

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2005 Jaouad ZOUAGHI. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

Contacter le responsable de la rubrique Oracle